Pénurie des ressources, dégradation de l'environnement et émissions nocives pour le climat – tels sont les revers les plus éclatants que présentent le pétrole, le gaz et le charbon. Par ailleurs, les matières premières fossiles, les centrales les exploitant et les réseaux électriques centralisés rendent nos sociétés dépendantes des grands groupes et des régimes non démocratiques. Le gigantisme de telles infrastructures dépasse de toute façon la capacité financière des pays en voie de développement, C'est pourquoi seules les énergies renouvelables pourront à l'avenir assurer un approvisionnement en énergie à caractère social et écologique. L'énergie nucléaire ne constitue pas non plus une alternative viable car, non contente d'être à haut risque, elle est en vérité également chère, épuisable et ne préserve en aucun cas le climat.

Le soleil et le sable – les matières premières à la base de la production du courant solaire – sont inépuisables. Bientôt, le courant produit à partir du toit sera moins cher que le courant de source conventionnelle à la prise. L'énergie solaire est donc en passe de devenir la technologie clé qui permettra un renouveau de croissance économique, à l'instar du rôle qu'a joué dans le passé la machine à vapeur, l'automobile ou l'ordinateur.

L'énergie solaire n'est tributaire d'aucun réseau électrique ni des combustibles fossiles. Elle est la source idéale d'approvisionnement en courant pour les particuliers : largement décentralisée, écologique, équitable et disponible en tout lieu.

L'indépendance énergétique, une ère qui s'installe.